Initiation à la pêche verticale en Bateau

13 Nov 2015

L'Automne est bien installée, la lumière est magnifique, la température de l'eau baisse tout doucement, les poissons blancs (barbeaux, brèmes, hotus, rotengles ...) se regroupent, les carnassiers ne sont pas loin ainsi que les hérons, aigrettes et autres cormorans.

C'est la période de l'année que je préfère pour pêcher. 

 

Seb et Antho sont deux Grenoblois que j'ai croisés sur plusieurs manches du Challenge inter Départemental Float tube organisé par Philippe Crouzet. (www.fishingfever.org)

Challenge où à l'issue des 6 manches je finirai 3ème derrière Kévin ALTHEN (2ème) et Antoine LAMBELIN (1er) au classement général, mais c'est à la rencontre "finale" entre les premiers de ce Challenge et les premiers de l'Hérault Float tube tour et du défi float prédator ( où je reste fidèle à ma 3ème place derrière William WALCKER et Kévin ALTHEN) que je propose aux Grenoblois de venir faire une session verticale en bateau sur le Rhône. 

 

Les débits du Rhône sont très faibles. On ne dérive quasiment pas, même en plein chenal.

On trouve rapidement des rassemblements de poissons, ce qui me permet de leur faire une rapide explication sur la lecture du sondeur.

 Nous commençons par chercher la pêche du jour, les coloris s'enchainent, les grammages et les tailles de leurres. 

 

On prend tous des "frappes" mais on a du mal à concrétiser les touches.  Les sandres sont "tatillons" mais je finis par trouver un ensemble tête plombée/leurre qui à l'air de les pousser à la faute. Nous commençons à prendre les premiers poissons entre deux décroches et casses sur des gros silures qui mettront à mal nos bas de ligne en 0.25mm.

 Seb et Antho on un peu de mal avec l'animation bien particulière en verticale. Il faut rester très concentré, et être réactif. A la  moindre anomalie dans l'animation, tresse qui ne redescend pas, sensation de gratouillis ou de lourdeur, c'est le ferrage aussi sec. 

 

On fini la partie de pêche avec plusieurs poissons au bateau: sandres, silures et perches. Anthony nous fera même un rotengle sur une lame vibrante. 

 

Je les dépose à la mise à l'eau en début d'après midi et je retourne sur le spot ou j'enchainerai les touches pendant 1h30 avec une bonne vingtaine de petits sandres et quelques perches.  

 

J'en profite pour faire des essais: lame vibrante, métal jig, spin tail, drop shot bref je m'amuse avec des poissons plutôt joueur au final.

 

D'autres bateaux viendront prendre la température. Il s'est prit quelques jolis poissons apparemment sur d'autre secteur. Il y avait beaucoup de bateau sur le Rhône ce jour là.

On discute, on échange, on déconne, on s'applique un peu moins et les poissons se sont bien calmés. Ce n'est pas grave, la pêche est faite, on insiste encore un peu et tout le monde retourne vers la mise à l'eau.

 

Rien de très gros, mais l'objectif de faire prendre son premier sandre à Seb est atteint qui qualifiera la pêche en verticale d' "addictif". :)

 

Soyez prêts car le meilleur reste à venir avec le froid qui s'installe !  

 

Jo

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now